Marc Hollogne Marciel

Marc Hollogne Marciel 10 représentations au théâtre Colbert Toulon

 

Marc Hollogne a un regard bleu acier qui vous transperce et une volubilité qui vous enchante. Il démarre au quart de tour et parle autant sur scène que dans la vie. Il est auteur, comédien, réalisateur, musicien. Il y a quelques décennies, il a créé un spectacle aussi original qu’unique  et innovant. Aujourd’hui même, beaucoup le copient. Appelons ça le théâtre-cinéma, puisque se mêlent le texte avec un comédien (lui en l’occurrence), un film avec des personnages qui lui donnent la réplique et la musique qu’il interprète. Nous lui avons demandé de nous en dire plus.

 

Jacques Brachet : Vous mélangez théâtre et cinéma sur scène, avec ce personnage Marciel, alors théâtre ou cinéma sur scène ?

 

Marc Hollogne : C’est chaque fois une pièce de théâtre puisqu’il y a un texte que j’écris et que je dis, un écran où passe un film, où interviennent d’autres acteurs avec qui je dialogue. (Rufus, Jugnot, Miou Miou, Anouk Grimberg, Michel Jonasz et bien d’autres…).

Marc Hollogne MarcielMais le film n’est que l’hameçon, car ce n’est pas lui qui prime, le spectateur l’oublie vite pour entrer dans l’histoire. Chacun de mes spectacles a un thème différent, souvent inspiré d’événements de la vie, de l’Histoire et autour duquel je tourne. C’est à la fois un prétexte à dire des choses et aussi à s’amuser.

 

Le personnage de Marciel est apparu dans un spectacle qui devait faire l’objet d’un film de Claude Lelouch. Le film ne s’est pas fait, mais j’ai démarré le spectacle dans son théâtre à Montmartre et, de salle en salle, je l’ai joué trois ans. Marciel est resté et est devenu le fil conducteur de mes spectacles.

 

Un peu Tintin

 

Comment est venue cette idée de spectacle ?

M.H. : A l’adolescence. J’avais 15 ans, je jouais du piano avec un copain qui lui, jouait de la guitare. Mais j’étais souvent seul et à 18 ans, j’ai commencé à faire des tours de chant et l’idée m’est venue de ce cinéma-théâtre où d’autres personnes intervenaient par écran interposé. De fil en aiguille j’ai amélioré mes spectacles.

 

En fait, qui est Marciel ?

M.H. : C'est un peu Tintin. Un Tintin un peu naïf, un peu provocateur, mélange de campagnard intuitif et d'intello scientifique. C'est un peu deux aspects de moi. Ce qui m'a donné, dans un spectacle, l'idée de me dédoubler et de jouer avec moi grâce à l'écran.

 

11 représentations

 

Vous vous installez au théâtre Colbert du 8 au 29 avril. Comment avez-vous atterri à Toulon ?

M.H. : Je jouais l’an dernier un spectacle au théâtre Toursky de Marseille, « Marciel l’illuminé ». Je devais jouer quelques jours pendant les fêtes de Noël. Ça a tellement bien fonctionné que j’y suis resté trois mois ! Jérôme Leleu et Pascal Lelli sont venus me voir et m’ont proposé de venir jouer deux soirs au Colbert. Ça a très bien marché. J’ai aimé aussi bien la salle que les deux bonshommes. L’investissement de Pascal et son histoire m’ont touché. Lorsqu’ils m’ont proposé de m’y installer plusieurs jours, j’ai dit oui.

 

Marc Hollogne Marciel du cinéma-théâtre

Marc Hollogne Marciel du cinéma-théâtre un truc étonnant et un peu fou

 

Ce spectacle, ce sera quoi ?

M.H. : Un truc étonnant et fou. Un type arrive dans un lieu sans décor, sans texte. Il ne sait pas ce qu’il fait là, est étonné de voir une caméra et des gens qu’il ne connaît pas et le regardent bizarrement. A partir de là, tout peut arriver et je joue sur l’illusion, la poésie, l’humour, la déconnade, avec des musiciens qui seront sur scène, avec des extraits de mes spectacles. Il n’y a pas vraiment d’histoire, ça n’est pas cohérent du tout et si c’est casse-gueule… tout est entièrement assumé !

 

C’est la liberté totale et un défi !

 

Propos recueillis par Jacques Brachet

Infos

Du 8 au 29 avril

Théâtre Colbert

34 Rue Victor Clappier – Toulon 

Tel : 04 94 64 01 58

Samedi 08 à 20h30

Dimanche 09 à 15h00

Mercredi 12 à 20h30

Jeudi 13 à 20h30

Vendredi 14 à 20h30

Samedi 15 à 20h30

Dimanche 16 à 15h00

Mercredi 26 à 20h30

Jeudi 27 à 20h30

Vendredi 28 à 20h30

Samedi 29 à 20h30

 

Aucun commentaire pour l'instant

Commentez cet article