Elle a eu beau chanter durant des années – et aujourd’hui encore ! – qu’elle est une fille comme les autres, Hélène Rollès est quand même une artiste atypique qui, depuis 25 ans, joue toujours le rôle d’Hélène Girard, qui a grandi avec ses fans dont les enfants ont repris le flambeau !

Hélène Rollès

Hélène Rollès je m’appelle Hélène et je reviens avec un disque pour effacer le passé

 

Démarrée toute jeune auprès de parents prestigieux, Brigitte Fossey et Jacques Dutronc dans le film « Le mouton noir », elle est vite repérée par Jean-Luc Azoulay, grand patron de AB Production, producteur de Dorothée et qui, pour la petite histoire, fut un fan de la première heure de Sylvie Vartan.

Et voilà qu’il la fait jouer dans une série aujourd’hui devenue culte « Premiers baisers« , suivie de « Hélène et les garçons« . A ses côtés, Sébastien Roch, Laure Guibert, Laly Meignan, Patrick Puydebat, Magali Madison, Camille Raymond entre autres.

Le succès est phénoménal et comme Hélène a un joli brin de voix, elle enregistre ce fameux « Je m’appelle Hélène » qui se vend à deux millions d’exemplaires, avant qu’elle ne prenne Bercy durant huit soirées pleines à craquer.
Et puis, Hélène s’en va se reposer.
« Que pouvais-je faire de plus – me confie-t-elle – après ces années de folie. J’ai donc pris de la distance... »
 
Distance qui l’a rattrapée car Jean-Luc n’a pas lâché l’affaire et voici que, vingt ans après, tous se retrouvent pour continuer de vivre leur vie devant les caméras, pour TMC. Ce seront « Le miracle de l’amour », « Les vacances de l’amour », « Les mystères de l’amour »….
Et le succès est toujours au rendez-vous et même si ce n’est plus la folie d’y a aujourd’hui 25 ans, à chaque fois qu’elle apparaît, Hélène est reconnue, toujours autant aimée de ses fans d’alors et de leurs enfants !

 

C’est vrai – me confie-t-elle – que le public a toujours été fidèle, à nos côtés. Il avait alors 15/16 ans et n’a pas arrêté de nous suivre. Les enfants ont pris le relais, car il y a eu tellement de rediffusions qu’ils ne pouvaient pas nous manquer, poussés par leurs parents qui revivent avec nous et avec eux leur adolescence. Tout le monde en a de jolis souvenirs. Il faut se rendre compte qu’on entrait journellement dans leur vie, dans leur famille dont on fait toujours partie. Souvent, mes amis sont appelés par le prénom de leur rôle (moi, j’ai gardé le mien !) et ça leur donne toujours autant de plaisir ”.

 

Hèlène RollèsVous vous êtes perdus de vue durant quelques années…
 
Jamais. L’on s’est toujours vu régulièrement, téléphoné, envoyé des mails et si l’on est revenu c’est grâce à Patrick qui en a fait la proposition à Jean-Luc Azoulay. Il a trouvé ça à la fois marrant et touchant de retrouver les personnages vingt ans après ! On a appelé la série « Les vacances de l’amour » et depuis ça cartonne.

 

Vous revenez avec un disque « Effacer le passé »

 

Oui, ce sont 14 chansons que je chante dans la série et dont j’ai fait un album qui sort ce mois-ci.

 

Ça veut dire qu’il annonce  le retour à la scène ?

 

Ce n’est pas d’actualité. D’abord aujourd’hui, il est difficile de remplir les salles et je ne pense pas que je revivrai ce que j’ai vécu voici plus de vingt ans. Mais j’aime toujours chanter. C’est mon neuvième album et pour le moment c’est le plaisir de l’offrir à mon public.
 
Jouer le même rôle depuis si longtemps, ça n’est pas un peu frustrant ?
 
Si ça l’était je ne le ferais pas. Nous nous amusons beaucoup, tous heureux de nous retrouver ensemble depuis tant de temps. Nous sommes une famille, nous rigolons beaucoup et nous retrouver a été un tel plaisir qu’on a envie que ça continue. Depuis cinq ans, nous tournons tous les jours avec le même plaisir. »

 

Propos recueillis par Jacques Brachet

Photos Christian Servandier.

 

1Les lecteurs ont commenté

Rejoignez la discussion
  1. ggrreegg sur27 juin 2016

    pas la peine de revenir !

Commentez cet article