Ingrid voyage astral ,magnétiseur

Ingrid, habituée du voyage astral est devenue magnétiseur à Toulon

 

Ingrid Patricot est toulonnaise depuis quelques années. L’histoire que nous raconte la blonde Ingrid n’est pas banale.  Elle nous dit être une habituée des voyages astraux, ce qui lui a permis de découvrir qu’elle pouvait être magnétiseur.

 

Qu’est-ce qu’un voyage astral ?

Mon premier voyage astral, je l’ai fait en 2003, tout à fait involontairement.

Il était minuit, j’étais couchée sur le ventre, entre veille et sommeil, j’ai senti quelque chose qui marchait, mon corps vibrait, j’étais terrorisée, comme si quelqu’un m’arrachait une seconde peau.

Je me suis sentie comme propulsée d’un trampoline au plafond, j’ai ressenti des bourdonnements dans les oreilles, comme un vrombissement. C’est ensuite que j’ai vu mon corps. J’étais sortie de mon corps !

 

Et vous avez renouvelé cette expérience…

Oui, volontairement, souvent le vendredi…. Il faut être détendu, et sans trop vouloir sortir tout en le désirant, pour pouvoir sortir de son corps. Il ne faut pas faire marcher l’émotionnel, se montrer très sage, être dans un état méditatif intense.

Voyage astral et rencontres

Ingrid magnétiseur ToulonQue se passe-t-il dans ce voyage astral ?

J’ai vu des paysages magnifiques, comme dans un décor de cinéma, d’un vert quasi fluo qu’on ne connaît pas ici. Dans mes premières sorties je n’ai reconnu personne, mais j’ai pu communiquer avec des défunts que je connaissais. J’avais l’impression qu’on me répondait par télépathie, tout en entendant la voix. Par exemple, j’ai entendu quelqu’un me parler, je l’ai reconnu, c’était Michel mon oncle décédé à 42 ans d’un infarctus. Il m’a fait comprendre qu’il était en perpétuelle évolution qu’il suivait sa famille sur terre.

Je suis déjà entré dans de grandes maisons avec de grandes tablées et je prenais part aux discussions.

Dans mes sorties, des gens viennent souvent me chercher. Ils portent une toge blanche avec une ceinture dorée, ce sont des guides de route.

J’ai vu le visage du Christ se dessiner très lentement devant moi. J’ai entendu les voix célestes. Peut-être des voix angéliques. C’est quelque chose que je n’aurais pas pu entendre sur terre et j’aime la musique les voix d’opéra…

 

Et le retour sur terre, dans son corps ?

En réintégrant mon corps j’ai une forte sensation de chute, comme lorsqu’on manque une marche.

 

C’est un don, ou tout le monde peut le faire ?

C’est à la portée de tout le monde, à condition de se mettre en situation. Il suffit de se laisser porter. Dans l’astral il ne peut rien arriver de mauvais.

Nous sommes tous des êtres multi dimensionnels, éternels, il n’y a pas de fin à l’esprit. On fait partie du cosmos. Nous traversons des espaces temps,  tout le monde sort de son corps toutes les nuits, en étant conscient ou pas.

MAGNETISEUR

Vous êtes également magnétiseur, vous soignez par les mains…

Tous ces voyages sont pour moi un éveil à la spiritualité. Pour tenter de les expliquer, j’ai rencontré de grands médiums et ce sont eux qui m’ont révélé que j’étais magnétiseur, guérisseur pour soigner avec les mains. J’ai soigné des migraines, des entorses, des dépressions, des addictions. Récemment, j’ai soulagé une infirmière qui souffrait d’une hernie discale.

Avec les mains, je peux également soigner les animaux, en transmettant comme aux hommes l’énergie, en les rééquilibrant.

 

Vous pratiquez également le Tarot de Marseille pour lire dans l’avenir

Depuis presque 2 ans, oui.

La médiumnité se travaille, le tarot me correspond, mais sachez qu’on apprend le tarot toute sa vie. Je sais voir les chemins de vie, le tarot n’est qu’un support.

 

Ingrid Patricot donnera une conférence sur le voyage astral de 22 novembre au salon de l’alchymie à Toulon.

 

Jean Boris

Infos

Conférence  voyage astral

Mardi 22 novembre 19h 30

Salon de l’Alchymie 26 rue Truguet Toulon

 

Dimanche 18 décembre de 9h30 à 18h30

Conférences médiumniques et séances de médiumnité publiques

Foyer de la Jeunesse Toulon

Avec Ingrid Patricot, Claire Dewilde, Jeff Colianni, Dominique Cousson

 

 

Aucun commentaire pour l'instant

Commentez cet article