À chaque début d’année, l’entreprise Ricard présente ses vœux à l’ensemble de son personnel et de ses collaborateurs. Une convivialité qui anime le groupe depuis toujours.

François-Xavier Diaz

François-Xavier Diaz tient aux valeurs de convivialité de l’entreprise Ricard

 

La convivialité : c’est sa marque de fabrique ! Bien plus qu’un nom, Ricard est un symbole. De succès professionnel, certes, mais surtout, de générosité. « Paul Ricard avait des égards pour tous ses employés », se souvient Daniel Tarpi, après quarante ans de bons et loyaux services. « Je m’étais blessé un jour sur un chantier. Je n’étais que simple jardinier. Quelques jours plus tard, il m’apportait une crème pour me soigner. C’était ça Paul Ricard. Lui ne comptait pas. Il ne pensait qu’aux autres. Aussi, lorsqu’il demandait quelque chose à quelqu’un, personne ne lui refusait rien ». Le groupe entend bien conserver ces valeurs le plus longtemps possible.

De nouveaux projets

« 2015 a été une année intéressante », a adressé le directeur général à ses collaborateurs, lors de la cérémonie des vœux. « D’autres projets verront le jour en 2016, avec notamment les rénovations complètes du restaurant Le Barbecue et de la salle Marcel Pagnol. La mise en service du spa de l’hôtel Hélios. Et l’expansion de l’institut océanographique, à l’occasion de son cinquantenaire », précise François-Xavier Diaz. A la tête de la SAHB (société d’aménagement et hôtelière de Bendor), Frédéric Vincent compte bien confirmer les chiffres liés au tourisme d’entreprise et au tourisme individuel qui ont représenté 100 000 nuitées en 2015. « Nous voulons faire des Embiez une destination de référence pour les séminaires professionnels », indique la SAHB.

Avec 120 000 repas servis en 2015, le chef étoilé Christophe Pacheco, arrivé en mars dernier, a eu également fort à faire, pour produire une carte répondant à toutes les attentes. « D’autres projets sont à l’étude en fonction des retours de nos clients », indique-t-il, « nous continuerons de travailler autour des produits frais et du fait-maison, avec quelques plats signatures, comme le loup en croûte feuilletée. L’enjeu sera de diversifier les offres au maximum afin que chacun y trouve son compte ».

D.A.

Aucun commentaire pour l'instant

Commentez cet article